La citadelle impériale

La citadelle en tant que telle. Il est possible de la visiter, mais il n’y a rien à l’intérieur.
  • Prix : 30 000 VND par personne (environ 1,69$ CAD)
  • Ouvert de 8 h 00 à 17 h 00
  • Fermé le lundi
  • Situé à environ 30 minutes de marche du centre historique de Hanoï et à deux pas du musée d’histoire militaire
  • Environ une heure sur le site
De la citadelle, on a une vue sur les jardins.

Pourquoi y aller

  • Entrer dans la citadelle
  • Se promener sur le site
  • Souterrains de guerre
  • Bunkers
Un bâtiment annexé à la citadelle et qui semble un peu abandonné. Dans le sous-sol de ce bâtiment, on a pu visiter un bunker utilisé durant les années 60 durant la guerre du Vietnam.

Faits saillants

Située à deux pas du musée militaire, la citadelle impériale compte 1000 ans d’histoire. Dans les années 60, elle a aussi servi de quartier général pour le Vietnam du Nord. Elle comporte des bunkers et des souterrains blindés qui mettaient les principaux dirigeants à l’abri des bombardements.

Honnêtement, ce n’est pas le coup de coeur de notre voyage à Hanoï. La citadelle est quelconque et on fait le tour en 4-5 minutes. Nous avons vu les souterrains et bunkers, mais les explications historiques sont assez rares. Bref, nous avons été un peu déçu, mais elle mérite tout de même un détour après la viste du musée militaire, surtout avec un prix inférieur à 2$.

Bunker sous-terrain.

7 jours à Hanoï, notre compte-rendu!

Notre première semaine est déjà complétée à Hanoï, nous quittons vers Sa Pa, dans le nord du Vietnam pour admirer les rizières, les peuples autochtones et les montagnes! On s’est dit qu’on allait faire un top 15, qui n’arrête pas de s’allonger, des trucs qu’on a beaucoup aimé de cette semaine inoubliable mais également l’envers de la médaille, ce qu’on a le moins apprécié.

1) Le café Nola, à côté de notre hôtel pour la terrasse sur le toit, la gentillesse du service et la bouffe absolument délicieuse et rafraîchissante. Ils font également un smootie bananes et fruits de la passion. #solidementBon en revanche le EggCoffee est solidement délicieux, de retour au québec on va s’en faire…!
2) Le musée militaire et les moyens de transports fascinants du temps de la guerre du Vietnam. 40 000 VND par personne. (2$)
3) Le lac Ho Hoan Kiem pour son effervescence et sont côté très zen dans une ville qui grouille d’activité. Gratuit.
4) Le Den Ngoc Son, la petite île au centre du lac Ho Hoan Kiem. L’endroit ou nous avons vu la tortue géante et ou on aurait pu faire du yoga en toute quiétude. 30 000 VND (1.5$) par personne. Visiblement, il n’y a que les touristes qui paie pour entrée. Pour les locaux, c’est gratiiiis!!
5) La streetfood, les petits marchands dans les rues qui offrent des délices. Nous avons essayer plusieurs types de mets à travers la semaine : Banh mi (une baguette de pain avec différentes viandes et condiments marinés sucré) du Pho, une soupe repas qui se mange à toute heure du jour ou de la nuit. Des rouleaux printemps et des rouleaux impériaux à en pu finir! Le goût est très différent de ce qu’on mange ‘’bouffe vietnamienne’’ au Québec. Dans le sens qu’ici, les mets sont sobres sans sucre ou sel ajouté pour rien. On a l’impression parfois que c’est plus fade mais au fond, c’est le goût original et pur du plat typiquement vietnamien. Au début, je cherchais le sel et la pâte de piment et au final, je comprends mieux l’essence du mets qui m’est proposé et je l’apprécie d’avantage. Karl a également apprécié la bouffe de rue, mais clairement moins que moi. Le prix d’un sandwich banh mi est environ 30 000 VND (1,5$) et le repas complet ; riz, soupe Pho, ragoût de bœuf, rouleaux impériaux 270 000 VND pour 2 (15$). Une Pho repas toute seule, 40 000 VND (2$).
6) Le spectacle de marionnette aquatique est juste trop impressionnant. On ne comprends rien de ce qui se dit et la musique arrive tout droit d’un autre monde mais c’était beau et on voyait le travail de chaque artiste. 80 000 VND (4,25$) par personne.
7) La rencontre de notre nouvelle amie Thu Nga. Nous avons passé un très beau dimanche soir en sa compagnie. Nous l’avons rencontré dès notre sortie de l’aéroport. Vraiment une personne super agréable!
8) La citadelle d’Hanoï, la cité impériale mon dieu que c’était impressionnant! Les adolescents viennent prendre les photos de graduation, fin des classes, photos scolaires dans des endroits comme ça. C’est une belle façon d’être fier de sa culture!
9) Le déjeuner de l’hôtel est tout simplement divin. Au Québec, nous aurions facilement payé 20$ chaque personne pour ce buffet-brunch. Le prix de la chambre était de 47 000 VND (27$) la nuit. C’est tellement une sensation agréable de rentrer dans son argent…! Sirop.
10) La très grande gentillesse des vietnamiens. Toujours souriants, accueillants et disponibles. Il me vient un exemple concret ; au café Nola, nous étions en train de manger quand deux jeunes hommes (ils étaient derrière nous) ont retourné le ventilateur qu’ils utilisaient vers nous. La sécurité est vraiment au cœur de leur priorité, c’est juste super! Nous n’avons jamais eu peur durant notre séjour.
11) Le calme des rues le dimanche matin. Les activités prévues pour les enfants est vraiment Les cours parascolaires des enfants et leur façon de nous aborder pour pratiquer leur anglais.
12) Le musée de la prison Ho (la maison centrale) un incontournable, litéralement!
13) Un autre moment coup de cœur, c’est lorsque nous sommes allés travailler sur le siteweb et la page facebook au lac Hoan Kiem. C’était en milieu de semaine, le calme et l’ambiance détendu des gens étaient incroyablement apaisant.
14) Le temple de la littérature et le parc des artisans, les deux moments qui n’étaient pas prévus mais au combien intéressant et captivant.
15) Finalement, Grab. C’est le même service qu’Uber offre en 10 fois moins cher. Genre une ride de GrabCar coûte environ 2 $ CAD pour … 10 km. Une vraie joke.

Ce qui est le moins intéressant à Hanoï.

1) La pollution, c’est vraiment un méchant problème. Nous avions mal à la tête vraiment très souvent. Donc, les déplacements étaient plus courts qu’on l’aurait voulu. On était stratégique lors de nos sorties, très tôt le matin, une pause à l’hôtel vers 11 h et ensuite ressortir vers 14 h pour dîner et finalement vers 19 h pour souper. Bizarrement, le soir, c’est la que la pollution semblait le moins nous incommoder. C’est certain que toute la ville se transforme en espace piéton pour rassembler enfant et citoyen dans les rues pour manger ensemble. Pour vous donner une idée de l’indice de pollution de l’air, Hanoï cote à 159, Pékin 132, Montréal 58 et Paris 25. Donc, mal à tête, légère nausée, congestion et la sensation d’avoir un petit rhume constamment. Je comprends tellement pourquoi tout le monde porte des masques.
2) Tout est très petit. Les vêtements, les souliers, les assises! Il faut s’adapter donc on a décidé de perde 50 lbs chacun pour pouvoir avoir la même shape qu’eux. #ouPas
3) Marcher dans les rues. La circulation est difficile; un mélange de constante construction, de scooter, de voiture privée, de piéton et on s’inclut en disant que les touristes ont l’air perdu tout le temps, ce qui peut occasionner des confusions pour les locaux. Pour eux, c’est super normal le chaos organisé, pour nous, vraiment difficile car les mouvements nous arrive de partout. Il faut resté constamment alerte et ça n’a rien à voir avec la sécurité.
4) Les vendeurs ambulants, vélo-taxis, restaurant avec pignon sur rue peuvent être très insistants. Comme, vraiment, beaucoup, intense. Dans les guides touristiques, ils nous disent que ça peut arriver et qu’on doit garder notre calme. Donc, j’ai arrêté de leur dire non merci et Karl avec sa patience légendaire à pris le relais. tsé quand tu es sur le bord de pogner les nerfs, tu laisses le meilleur des deux gérer la situation.
5) Les foules! S’il y a quelque chose dans la vie qu’on déteste tous les deux, c’est bien les foules. Même si celles-ci sont sécuritaires, festives, scolaires ou sportives, elles restent impressionnantes et difficiles à contourner. L’hôtel est au cœur du vieux-quartier, fallait s’y attendre. Malgré tout, le dynamisme de cette ville reste unique.

Prison Hoa Lo (Maison Centrale)

Découvrez comment les envahisseurs français ont torturé et maltraité les résistants vietnamiens

La prison était nommée «Maison centrale» par les Français qui y commettaient des crimes atroces envers les révolutionnaires vietnamiens.
  • Coût: 30 000 VND (1.69$ CAD) pour l’entrée et 50 000 VND (2.82$ CAD) pour l’audioguide (très recommandé)
  • Ouvert tous les jours de 8:00 à 17:00
  • Situé à 5 minutes de marche du lac Ho Hoan Kiem
  • Durée d’environ 1:30
  • http://hoalo.vn/EN/
La porte du cachot, où les prisonniers étaient enchaînés les pieds légèrement vers le haut pour empêcher la circulation du sang au cerveau.

Pourquoi y aller

  • Coup de coeur de Drew et Karl en voyage
  • Se confronter à des facettes sombres et méconnues de l’Histoire
  • Voir les lieux tels qu’ils étaient pour mieux comprendre
  • Témoignages d’anciens prisonniers grâce à l’audioguide
  • Explications très détaillées
  • Tout est disponible en français
Bouche d’égout par lequel quelques prisonniers ont pu s’échapper

Faits saillants

Nous sommes tous les deux d’accord sur le fait que c’est LA visite coup de coeur à Hanoï. Nous avons été surpris et choqués de voir que jusqu’en 1954, soit après la deuxième guerre mondiale et tous les crimes commis par les Nazis, la France continuait d’occuper le territoire du Vietnam en torturant et en détenant dans des conditions similaires aux camps de concentration des milliers de vietnamiens qui se battaient pour leur indépendance.

Les prisonniers étaient entassés dans une petite cellule avec le pied enchaîné.

Nourriture avariée, prisonniers nus par manque d’uniforme, enchaînés, torturés et exécutés… hommes, femmes et enfants y ont tous passés sans distinction. Les statues ont l’air tellement réelles, que nous avons sursauté à plusieurs reprises en les voyant. Le cachot nous a donné la chaire de poule. Les témoignages poignants nous ont arraché quelques larmes. Bref, nous ne nous attendions pas à une visite de cette envergure en nous levant ce matin. Et tout ça en français grâce à l’audioguide.

Le manque de nourriture et d’hygiène favorisait les maladies
Les enfants étaient aussi détenus dans des conditions misérables
Guillotine utilisée pour exécuter les prisonniers jusque dans les années 50.
Les Français exposaient la tête des prisonnières pour en faire des exemples. Cette photo n’a pas été prise au Moyen-Âge, mais bien en 1906.
Après une visite aussi macabre, nous sommes allés manger des churros pour nous remonter le moral
La porte principale

Lotus Water Puppet Theater

Un incontournable spectacle de marionnettes à Hanoï

La scène où se déroule le spectacle de marionnettes est incroyablement bien réussie.
  • Coût: 100 000 VND par personne (environ 5,63$ CAD)
  • Tous les jours 16:00, 17:15 et 18:30 sauf vendredi et dimanche 17:15 et 18:30 seulement
  • Situé à proximité du lac Ho Hoan Kiem au centre du vieux quartier
  • Durée de 50 minutes
  • http://bongsenwaterpuppet.com/

Pourquoi y aller

  • Bien que certains pourraient s’ennuyer, il s’agit d’un incontournable dans la découverte de la culture vietnamienne
  • Décors fabuleux
  • Jeu de marionnettes impeccable
  • Musique, chants et costumes traditionnels
  • Scène des canards avec les comédiens
  • Sièges attribués
Les dragons qui crachent le feu

Faits saillants

Soyons honnêtes, ce n’est pas tout le monde qui pourra apprécier ce spectacle durant la totalité des 50 minutes. Il faut mentionner que bien que ce soit 100% en vietnamien, la salle bondée est constituée principalement de touristes qui ne comprennent rien à ce qui se dit. Cependant, ouvrez votre esprit aux mystères cachés derrière les légendes. On sent les émotions transmises par les marionnettes et on se laisse emporter par les chants. Tout est fabriqué à la main et ce sont majoritairement des femmes qui dirigent les marionnettes. Mis à part l’intervention de deux comédiens durant une scène en particulier, le spectacle est un peu redondant mais mérite qu’on y investisse 5$ ainsi que 50 minutes de son temps pour s’ouvrir à la culture du pays qu’on veut découvrir.

Les cygnes se font la cour au rythme de la musique traditionnelle
Un comédien avec ses canards

Musée d’histoire militaire du Vietnam

L’histoire derrière la guerre du Vietnam et exposition d’avions, hélicoptères, chars d’assaut et autres armes impressionnantes!

Char d’assaut
Hanoï Flag Tower : On peut grimper jusqu’à la base de la tour, mais on ne peut pas monter en haut.
  • Coût: 40 000 VND par personne (environ 2,25$ CAD)
  • Ouvert de 8 h 00 à 11 h 30 et de 13 h 00 à 16 h 30
  • Fermé les lundis et vendredis
  • Situé à environ 30 minutes de marche du centre historique de Hanoï
  • Environ deux heures pour tout visiter

Pourquoi y aller

  • En apprendre sur le contexte de la guerre au Vietnam
  • Section sur la place des femmes durant la guerre
  • Exposition impressionnante d’avions, hélicoptères, tanks et missiles américains, vietnamiens ou russes. Inclut les vestiges d’un avion américain s’étant écrasé.
  • Possibilité d’aller dans une forteresse (Hanoï Flag Tower)
  • Ce qu’il y a autour: Highlands Coffee Flag Tower, Heritage Coffee & Resture, Statut de Lenin, Citadelle Impériale Thang Long

Faits saillants

C’est intéressant de voir le point de vue vietnamien sur la question de la guerre contre les États-Unis. Ce qu’on retient de cette visite, c’est que les Viet Congs n’étaient pas les méchants que l’on veut bien nous faire croire en Amérique. En réalité, le Vietnam a été sous oppression française jusqu’en 1954. Par la suite, les États-Unis se sont opposés à l’indépendance du Vietnam communiste et ont déclenché la guerre. Ici, ils sont vus comme des envahisseurs qui occupaient le sud du Vietnam dans le but de prendre le contrôle du pays et l’empêcher d’être communiste. L’armée du Nord est vue comme les libérateurs du Sud face à l’occupation américaine.

Représentation des tunnels utilisés par les Viet Congs durant la guerre du Vietnam

La section sur les avions et hélicoptères est très intéressante. Les modèles sont nombreux et variés. Surtout, on peut voir des armes provenant des États-Unis, du Vietnam et de la Russie, démontrant sans l’ombre d’un doute que le Vietnam était véritablement un instrument de la guerre froide. On le savait déjà, mais de le voir en personne, c’est encore mieux!

Avion utilisée par le Vietnam du Nord durant la guerre. En arrière-plan à droite, une représentation d’un avion américain abattu.
Hélicoptère américain.

En arrivant au musée, il y a une première section droit devant. On a fait le tour en 3 minutes, et on a cru que la visite était déjà terminée. Il faut sortir du bâtiment et le contourner pour accéder au reste de la visite. Il y a alors d’autres bâtiments avec des galeries additionnelles, en plus des avions et de la forteresse. Malheureusement, on ne pouvait pas accéder au haut de la forteresse, mais nous avons pu monter quelques étages.

Une des bâtisses du musée. En arrivant sur le site, il faut passer par la droite de la première bâtisse pour accéder aux suivantes.

Les explications ne sont pas toujours disponibles en anglais, mais ils le sont la plupart du temps. Pour les explications en vietnamien, vous pouvez télécharger l’application Google Translate. Dans la section «Appareil Photo», vous pouvez pointer votre téléphone sur le panneau et l’application traduira le texte dans la langue de votre choix. Très pratique!

Une partie de l’exposition sur la place des femmes durant la guerre